Start Weltgebetstag Weltgebetstag 2017

ACFL

journée mondiale de prière 2017

Imprimer

Suis-je injuste envers vous?

Journée mondiale de la prière 3 mars 2017

Vendredi, le 3 mars 2017, beaucoup de communautés et groupes dans 180 pays dans le monde entier célébreront la journée mondiale de prière; et ce sont les Philippines qui sont mises au centre de l’intérêt en cette année. Vingt femmes philippines, de différentes confessions chrétiennes, ont préparé des textes, chants et prières. Sous le titre de «Suis-je injuste envers vous?», ces femmes nous invitent à réfléchir le sujet de la justice.

Un paysage d’îles au sein de l’océan

Les 7.107 îles des Philippines sont situées dans l’Océan pacifique. Leurs forêts vierges tropiques et leurs récifs coralliens abritent des systèmes écologiques avec une grande biodiversité. Chaque année, des domaines de plongée et des plages de sable larges attirent des millions de vacanciers enthousiastes. Mais les Philippines souffrent, à cause de leur situation géographique, fortement des suites du changement climatique: cette région fait partie des pays qui sont, d’une manière excessive, touchés par des catastrophes de nature, des typhons, des éruptions volcaniques et des tremblements de terre.

Le groupe d’îles est marqué par une grande diversité de peuples, cultures et langues. En Asie, les Philippines sont le pays avec la plus grande population chrétienne, avec un taux de 90 % de chrétiens (80% catholiques, 10% protestants). La culture philippine est caractérisée par la foi et la spiritualité.

Un pays à la recherche de la justice

Quand-même, le pays souffre d’une grande inégalité sociale. La plupart des environ 100 millions d’habitants ne profitent pas de la richesse qui se présente dans des ressources naturelles et minières, parce que, à la campagne, ce sont les latifundistes qui sont dominants bien que les petits fermiers ne sont pas propriétaires de leur sol.

A la recherche des perspectives, beaucoup de philippins s’établissent à Manila, la capitale à 17 millions d’habitants. Environ 1,6 millions de personnes émigrent chaque année à l’étranger, travaillant comme domestiques, infirmières ou personnel navigant en Arabie Saoudite, aux Etats-Unis, en Europe, Hongkong ou Singapore. Leurs virements assurent le survivre de leurs familles, mais beaucoup de femmes payent le prix fort : des conditions de travail d’exploiteur, de la violence corporelle et sexuelle.

La liturgie

Un grand nombre des 100 millions habitants vit dans la pauvreté. L’engagement pour les droits de l’homme, pour des réformes agraires ou la protection de l’environnement est souvent très dangereux. Dans le centre de leur liturgie, les philippines ont mis la parabole des ouvriers de la vigne (Mt 20, 1-16). Aux structures nationales et globales qui sont souvent injustes, elles opposent la justice de Dieu.

L’image de couverture de la journée mondiale de prière

L’image est créée par l’artiste philippine Rowena Laxamana-Sta Rosa. Elle combine des motifs du quotidien des philippins avec la liturgie de la journée mondiale de prière. Dans le royaume de Dieu, tout le monde reçoit ce qu’il lui faut, tout le monde peut accéder aux dons de Dieu, même ceux et celles qui ne l’acceptent pas. Cette idée est opposée au système économique philippin. L’artiste et le comité philippin de la JMP veulent encourager à s’engager pour un monde plus juste.

banner-wgt-2017-quer-hoch_print.jpeg

 

 

   Les offices religieux le 3 mars                                    

15 h: Eglise paroissiale Saints Pierre-et-Paul, place des Tilleuls, Niederwiltz

 16.30 h: Eglise protestante réformée, 11, rue de la Libération, Esch-sur-Alzette 

19 h: Eglise de la Trinité, 5, rue de la Congrégation, Luxembourg

Office pour enfants le 5 mars                         

11 h: Eglise paroissiale St Martin, rue de l’Eglise, Dudelange